Texte en français Léonie, Nathalie et Ahmed

Ce n'est pas trop intelligent de penser sans arrêt sur la condition humaine. Il est probable d'arriver à quelque affirmation triste. Mais aujourd'hui, encore une fois, j'ai vu quelques nouvelles qui m'ont fait réfléchir.

Léonie Crevel et son avocat, Jean-François Titus
Léonie Crevel est une femme de 80 ans qui a été condamnée à 2 ans de prison pour avoir tué sa fille lourdement handicapée. Léonie avait perdu son fiancé quand elle avait 18 ans, elle avait eu 8 enfants, elle avait travaillé durant dix-sept ans pendant que son mari était malade, elle avait soignée sa fille Florence (tout seule) pendant 14 ans des la mort de son mari... Elle se rappele de l'époque où elle travaillait comme des jours heureux. Elle dit qu'elle a tué sa fille Florence parce qu'elle (Florence) souffrait trop. Cette photographie ci est celle de Léonie avec son avocat.

Nathalie Ménigon est une ancienne membre du group terroriste Action Directe, condamnée à perpétuité (deux fois) pour deux assassinats. Elle avait demandé la suspension de peine parce qu'elle est partiellement hémiplegique des deux accidents vasculaires cérébraux, et la ainsi nommée loi Kuchner permet de suspendre les peines des personnes malades en certain cas. Sa pétition a été rejetée.

Ahmed Naji est un Marocain. Son père s'appelle Omar, et sa mère Um Hani. Il parta pour trouver un travail en 2003. Il fit naufrage en une petite barque devant Rota, et il va étre enterré maintenant, après trois ans. L'entreprise de pompes funèbres va payer les dépenses, mais ils réclament que quelqu'un autre le fasse. Paraît-il que l'administration de Justice ne veut pas le faire, ou qu'il n'est pas claire qui va payer l'enterrement finalement.